•  

    En France, une adresse qui pourra vous orienter vers plus de produits non toxiques,

     

    avec la "SLOW COSMÉTIQUE"

     

    (et il y en a d'autres !)

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  •  

    7 bienfaits et vertus du kiwi

     

    En hiver, on a tendance à se lâcher sur les féculents et les aliments gras.

    Attention pour autant à ne pas négliger notre apport en fruits et légumes frais.

    Le kiwi, fruit d’hiver gorgé de vitamines est un allié santé hors pair.

     

    Anti-cancer 

    Selon une étude menée par l’université d’Oslo, le kiwi  empêche l'oxydation du sang,

    ce qui en fait un puissant allié contre certains types de cancer

    qui résultent d’une oxydation de l’ADN.

     

    Allié minceur 

    Le kiwi a une faible densité calorique et un pouvoir satiétant élevé. 

    C’est  donc un aliment parfait si vous souhaitez perdre du poids.

     

    Haute teneur en vitamine C 

    La vitamine C présente dans le kiwi renforce nos défenses immunitaires

    et nous donne de l’énergie pour affronter l’hiver.

     

    Prévention de l’ostéoporose 

    Le kiwi est un aliment alcalinisant.

    Or, il est important de contrebalancer notre alimentation moderne,

    centrée principalement sur les aliments acidifiants par des aliments alcalinisant

    qui contiennent des minéraux essentiels à notre santé.

    Sans cet apport, notre corps ira puiser dans les réserves minérales de nos os,

    ce qui conduit à l’ostéoporose.

     

    Potentiel cardio-protecteur 

    La consommation de kiwi diminuerait les risques de maladie cardio-vasculaire.

    Ce sont les résultats d’une étude de l’université d’Oslo menée sur des êtres humains

    consommant 2 ou 3 kiwis par jour pendant un mois.

     

    Cicatrisant 

    Selon une étude menée sur des rats par l’université d’Isfahan en Iran, le kiwi

    favoriserait la cicatrisation des plaies.

     

    Anti-constipation 

    Grâce à sa teneur en fibres alimentaires, le kiwi a un effet bénéfique sur

    les problèmes de constipation.

     

    Attention, le kiwi est un aliment qui peut provoquer des allergies orales !

     

    7 bienfaits et vertus du kiwi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    1 commentaire
  •  

     

    Aujourd'hui, je vous partage un joli conte zen que j'aime particulièrement et

    qui pourrait, je le pense, servir à beaucoup d'entre nous !

     

    Près de Tokyo vivait un grand samouraï, déjà âgé, qui se consacrait désormais

    à enseigner le bouddhisme Zen aux jeunes.

    Malgré son âge, on murmurait qu'il était encore capable d'affronter

    n'importe quel adversaire.



    Un jour arriva un guerrier réputé pour son manque total de scrupules.

    Il était célèbre pour sa technique de provocation :

    il attendait que son adversaire fasse le premier mouvement et,

    doué d'une intelligence rare pour profiter des erreurs commises,

    il contre-attaquait avec la rapidité de l'éclair.



    Ce jeune et impatient guerrier n'avait jamais perdu un combat. 

    Comme il connaissait la réputation du samouraï, il était venu pour le 

    vaincre et accroître sa gloire.

    Tous les étudiants étaient opposés à cette idée, mais

    le vieux Maître accepta le défi.



    Ils se réunirent tous sur une place de la ville et le jeune guerrier commença à

    insulter le vieux Maître. Il lui lança des pierres, lui cracha au visage,

    cria toutes les offenses connues, y compris à ses ancêtres. 

    Pendant des heures, il fit tout pour le provoquer, mais le vieux resta impassible.

    A la tombée de la nuit, se sentant épuisé et humilié, l'impétueux guerrier se retira.



    Dépités d'avoir vu le Maître accepter autant d'insultes et de

     provocations, les élèves questionnèrent le Maître :



    " Comment avez-vous pu supporter une telle indignité ?

    Pourquoi ne vous êtes-vous pas servi de votre épée, même sachant que vous alliez 

    perdre le combat, au lieu d'exhiber votre lâcheté devant nous tous ?"



    "Si quelqu'un vous tend un cadeau et que vous ne l'acceptez pas,

    à qui appartient le cadeau ? demanda le samouraï."



    "A celui qui a essayé de le donner, répondit un des disciples."

     

     

    Cela vaut aussi pour l'envie, la rage et les insultes, dit le Maître.

    Lorsqu'elles ne sont pas acceptées, elles appartiennent toujours 

    à celui qui le porte dans son cœur. "

     

     

     

    A qui appartient le cadeau ?

     

     

     

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  •  

     

    C'est avec Monsieur Guy CORNEAU que je commence l'année...

    C'est un auteur que j'aime beaucoup,

    dont les livres m'ont aidée et inspirée et dont le poème "Retrouvailles"

    trouve un écho tout particulier en moi...

     

    Bonne lecture !

     

     

    RETROUVAILLES

     

     

    Amour, mon bel amour, voici quelques offrandes

    Ma vie au grand complet gaspillée pour des sous


    Avec la peur en prime, avec la peur au ventre

    Qui nous courbe l'échine, qui nous met à genoux

     

    J'ai erré si longtemps avant de comprendre

    Que sans toi je n'étais qu'un pauvre pou

     

    Oh ! Un pou bien portant avec son importance

    Qui écrivait des livres et qu'on aimait partout

     

    Vivre à côté de soi, vivre à côté de l'âme

    C'est renoncer à soi, c'est renoncer à tout

     

    J'ai perdu mon combat, tu gagnes, souveraine

    Enferme donc ma haine au fond de tes cachots

     

    Garde-moi prisonnier, lave-moi de mes peines

    Pour le mal que j'ai fait, lève l'impôt

     

    De pleurer chaque jour, ému jusqu'à comprendre

    Et de pleurer d'amour devant ce qui est beau

     

    Je veux vivre à tes pieds, n'ai plus rien à atteindre

    Nulle part où aller, tout est de trop



    Vivre à côté de soi, vivre à côté de l'âme

    C'est renoncer à soi, c'est renoncer à tout



    Je chante pour ceux-là qui n'ont pas pris la chance

    D'être eux-mêmes ici-bas, eux-mêmes malgré tout



    Je chante pour ceux-là dont j'envie l'existence

    Ils mangent dans ta main, ils te servent à genoux



    Ils suivent le chemin de leur maîtresse tendre

    Et ils ont le courage de leur goûts



    Vivre à côté de soi, vivre à côté de l'âme

    C'est renoncer à soi, c'est renoncer à tout

     

    Si longtemps loin de toi, longtemps loin de moi-même

    Mon bel amour caché au beau centre de tout



    Mon bel amour trahi au centre de moi-même

    Je te retrouve enfin à bout de maux

     

    Guy CORNEAU

    ("Le meilleur de Soi" 1989)

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires
/* Fleche haut et bas */ /* Fin Fleche haut et bas */