•  

    Laissez se charger cette magnifique vidéo un moment... Patience !

     

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  •  

    Le village et les deux médecins


    Dans un village sans médecin de notre beau pays,
    Les malades, fort marris, se cherchaient un docteur.
    Monsieur le Maire, homme gentil,
    Fit venir un cador pour veiller sur leur cœur.

    A grands frais, il faut le dire toutefois.
    Car dans ce trou perdu trouver quelqu’un qui veuille bien….ah lala !
    L’édile sortit chèques et ducats, fit le tour d’Europe trois fois
    Trouva un Roumain diplômé, et richement l’installa.

    Mais la greffe, si j’ose dire, ne prit pas.
    Le médecin, râlait-on, ne pensait qu’à l’argent.
    Ne l’intéressaient ni les poumons, ni la rate, pas plus que le pancréas,
    Le méchant docteur n’aimait que le sonnant, le trébuchant.

    Les patients disaient « Docteur, je viens pour ma santé ! »
    Il répondait : « Comment allez-vous payer ? »

    Même chez le coiffeur, au restaurant,
    Il négociait meilleur prix, ou échange de talent !

    Et six mois après qu’il arrivât,
    Le bon docteur n’était déjà plus là…

    Il restait bien un brave homme, pour sauver le cabinet
    De bonne composition, compétent, l’Hippocrate de notre temps
    Hélas il y avait un hic : il était camerounais.
    « Vous n’êtes pas de l’UE, vous n’avez pas le bon diplôme ». Verdict : « c’est nan ! »

    Et c’est ainsi que dans notre beau pays,
    Les malades à leurs maux sont laissés sans repos.
    Qu’aux bons docteurs on préfère ceux nantis
    De jolis diplômes qui parfois, ne sont que de vains mots.

    (Gabriel Combris)

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Ce gentil concombre auquel l’on prête un grand nombre de propriétés et qui,

    en réalité, est un véritable concentré d’eau, est largement mis en avant dans le

    shampooing DOP très doux au concombre pour "cheveux normaux en manque de fraîcheur ".

    Formulé « Sans silicone » (cela est bien précisé !!!), ce shampooing « hydrate et rafraîchit ».

    Le programme est sympathique !

    Penchons-nous maintenant sur la liste des ingrédients de ce shampooing ;

    nous y trouvons, en deuxième place, juste après l’eau, le laurylsulfate d’ammonium,

    un tensioactif anionique qui, tout comme son cousin le laurylsulfate de sodium,

    est un ingrédient dont le caractère irritant est bien connu ;

    de ce fait, il est à éviter.

    La mention « très doux » et le choix d’un tensioactif irritant (le plus irritant du marché, même !)

    n’est pas très logique. Le concombre, annoncé à grands renforts de tranches appétissantes

    ornant l’emballage du shampooing, est rejeté à la fin de la liste des ingrédients…

    Le citron qui a couru plus vite que lui est parvenu à le doubler sur la ligne d’arrivée.

    Dommage !!!

    En résumé : à défaut d’être rafraîchi par le concombre, la douche froide est procurée,

    ici, par un tensioactif anionique quasiment abandonné de l’industrie cosmétique

    (et à juste titre !).



    Le concombre ne doit pas masquer le reste de la formule…

    Ce n’est pas le concombre masqué qui nous contredira !

     

    Liste INCI

      aqua, ammonium lauryl sulfate, cocamidopropyl betaine, sodium chloride, geraniol, linalool,

    sodium benzoate, salicylic acid, sodium hydroxide, limonene, ascorbyl glucoside, propylene glycol,

    hydroxypopyl guar, hydroxypropyltrimonium chloride, citric acid, citrus limon fruit extract,

    lemon fruit extract, cucumis sativus fruit extract/cucumber fruit extract, hexylene glycol,

    benzoic acid, parfum/fragrance.

     

    Source : https://www.regard-sur-les-cosmetiques.fr/

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires
/* Fleche haut et bas */ /* Fin Fleche haut et bas */