•  

     

     

    Appelé aussi « alimentation vivante », le crudivorisme signifie manger les aliments

    tels que la nature les conçoit. Cette tendance se base sur un constat :

    la cuisson détruit une bonne partie des apports nutritionnels des aliments.

    Mais quels en sont les avantages et comment appliquer cela dans

    notre alimentation quotidienne ? 

     

    Manger les aliments tel que la nature les conçoit

     

    Crudivorisme : qu’est-ce qu’on mange ?

    Quand on parle de cru ou d’alimentation vivante cela comprend les aliments

    non raffinés, non transformés industriellement, complets, non modifiés

    génétiquement et de saison. Cela semble complexe mais il n’en est rien. 

     

    Dans l’alimentation crue, vous consommez de l’eau de qualité, des huiles de première

    pression à froid, des graines germées, des herbes aromatiques et des fleurs

    comestibles, des produits lacto-fermentés, des sucres naturels non raffinés,

    des algues et des végétaux de saison.

    Il ne s’agit pas de manger cru à 100% mais si vous consommez 70 à 80% d’aliments

    crus et que vous cuisez le reste de vos aliments à basse température,

    vous êtes dans le régime alimentaire dit cru. 

     

    Crudivorisme : aliments à exclure

    Sont exclus les aliments transformés ou dont le mode de conservation ou

    de cuisson dénature la qualité nutritionnelle du produit.

    C’est le cas des boites de conserves en métal, des produits congelés et des

    cuissons à trop haute température. En effet, la cuisson dénature les aliments

    en leur faisant perdre leurs micronutriments (comme les vitamines),

    en augmentant leur teneur en graisse (avec certains modes de cuisson comme

    la friture ou la cuisson dans le beurre ou l’huile) et en permettant la fabrication

    de radicaux libres, que nous savons nocives pour notre corps.  

     

    Celui-ci, pour fonctionner correctement, a besoin de macronutriments (protéines,

    sucres et graisses), mais ceux-ci doivent être de qualité pour que le corps puisse

    les utiliser de manière optimale.

    Et la digestion ainsi que l’assimilation des macronutriments ne

    peuvent se faire sans l’action des micronutriments.

    Le niveau d’équilibre optimal se retrouve uniquement dans les aliments crus. 

     

    Crudivorisme : quels avantages à manger cru ?

    Outre une meilleure digestion et assimilation par l’organisme comme mentionné ci-dessus,

    l’alimentation crue apporte de nombreux avantages.

    Les nutriments apportés sont de qualité et ne sont pas dénaturés, grâce au bon équilibre

    entre macro et micronutriments, le corps retrouve un meilleur niveau d’énergie.

    Cela permet également de nettoyer, purifier, régénérer l’immunité,

    d’avoir une meilleure qualité de votre peau, mais aussi de désacidifier votre organisme

    et de perdre plus facilement du poids.

    Votre corps peut ainsi rééquilibrer tous ses systèmes. 

     

    Le crudivorisme en pratique

    Dans la pratique, cela n’est pas compliqué mais il faut être conscient que cela

    va vous prendre un peu plus de temps.

    Commencez par des petits gestes tout simples comme aller au marché chercher des

    fruits et légumes de saison.

    Si vous manquez d’idées pour les cuisiner, sachez qu’internet regorge

    d’inspiration et de recettes plus variées les unes que les autres !

     

    Ensuite, bannissez les aliments transformés industriellement.

    Revenez aux produits de base et préparez-les vous-même.

    Initiez-vous à certaines pratiques comme la germination des graines

    et la lacto-fermentation. De nombreux ateliers existent, il y en a surement

    dans votre région. Vous trouverez également de super sites internet pour vous

    apprendre les bases de ces méthodes. Voici quelques liens :

     

    Graines germées :  http://www.cfaitmaison.com/germs/germination.html

     

    Lacto-fermentation : http://www.cfaitmaison.com/culinaire/conserve-lacto.html

     

    Cuisson à basse température : https://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/10815/cuisson-basse-temperature-pratiques-conseils-avantages

     

    Jus de fruits et légumes à l’extracteur : https://www.cuisineaz.com/articles/les-bienfaits-de-l-extracteur-de-jus-pour-votre-sante-2664.aspx

     

     

    Une fois ces différentes méthodes maîtrisées, il est important d’intégrer une

    autre notion. Celle de la qualité, plus importante que la quantité.

     

    En optant pour des fruits et légumes de saison, cueillis peu de temps avant de les

    consommer et de culture biologique, pour des céréales complètes, des huiles

    de première pression à froid et des sucres non raffinés, vous apporterez de bons

    nutriments à votre organisme, contrairement aux produits industriels qui apportent

    ce qu’on appelle des « calories vides ».

    Vous constaterez que vous diminuez les quantités que vous mangez

    tout en continuant d’apporter à votre corps tout ce dont il a besoin.

    Le premier aliment que vous allez réduire est la viande, au profit des légumineuses,

    le régime cru étant composé principalement d’alimentation d’origine végétale.

    Vous ne devez pas forcément devenir végétarien mais diminuer votre consommation

    de produits d’origine animale. 

     

    Comme pour tout régime alimentaire, pensez à ne pas tout changer du jour

    au lendemain pour éviter les désordres digestifs.

    Changez votre alimentation progressivement en procédant étape par étape. 

     

    Crudivorisme : pour qui ? 

    Si vous consommez régulièrement des aliments « vivants », vous constaterez une

    nette amélioration au niveau de votre santé, de votre sommeil et de votre vitalité.

    C’est pourquoi, tout le monde peut opter pour ce type d’alimentation. 

     

    Néanmoins certaines personnes vont en tirer plus de bénéfice.

    C’est le cas des personnes souffrant de maladies comme des problèmes

    cardio-vasculaires, du diabète, de maladies auto-immunes, de maladies respiratoires

    ou de rhumatisme, qui peuvent voir une amélioration de leur état général et

    leurs symptômes allégés.

     

    Notez qu’il ne faut pas attendre de souffrir de ces maladies pour décider

    de prendre votre alimentation en main. 

     

    Maintenant que vous en savez un peu plus, pourquoi ne pas vous lancer ?

     

    (Source : Santé-Nutrition)

     

    Conseils personnels : je préfère le blender, qui conserve les fibres des aliments, pour les

    jus, et non pas l'extracteur de jus. Mais il faut savoir alors consommer des jus ou smoothies

    de façon plus modérée, les fibres demandant un travail de digestion plus long.

    Dans ces conditions, je donne la préférence aux fruits et légumes "nature" plutôt qu'aux jus.

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    Comment vos habits pourraient-ils être mauvais pour votre santé ?

    La réponse en quelques points, préparez-vous à faire du vide

    dans votre garde-robe !

     

    CES VÊTEMENTS MAUVAIS POUR VOTRE SANTE

     

    Ouvrir son placard et s’habiller ne présente, à première vue, aucun danger pour la santé.

    Et pourtant, vos habits ne sont pas aussi innocents qu’ils en ont l’air et certains

    d’entre eux cachent même des vices qui pourraient bien vous nuire.

     

    Les pantalons taille haute

     

    Revenus à la mode avec fracas depuis quelques années, ils sont de toutes les garde-robes

    et pourtant, ils ne sont pas inoffensifs. Les pantalons taille haute sont, par définition,

    ajustés au niveau de la taille et, lorsqu’ils sont trop serrés, ils peuvent provoquer

    des douleurs abdominales.

    Ils peuvent en outre vous gêner pour respirer correctement.

    Lorsque vous en choisissez-un en magasin, veillez donc à ne pas choisir

    un modèle trop comprimant.

     

    Les jeans skinny

     

    Tout comme les pantalons taille haute, les jeans skinny sont dangereux lorsqu’ils

    sont portés trop près du corps. Leur forme implique qu’ils soient très moulants,

    des hanches jusqu’à la cheville.

    Ils peuvent nuire à la circulation du sang et, s’ils sont portés trop souvent,

    peuvent provoquer des gonflements.

     

    Les pyjamas

     

    Les pyjamas sont des vêtements confortables et il est difficile d’imaginer

    qu’ils puissent être dangereux pour la santé, et pourtant...

    Nombreux sont ceux qui oublient depuis quand ils portent le leur.

    Or, s’ils sont portés trop longtemps, les vêtements de nuit finissent par devenir

    des nids à bactéries potentiellement dangereux pour votre santé.

    Il est généralement recommandé de laver son pyjama au moins une fois par semaine.

     

    Les strings

     

    Portés au quotidien, les strings peuvent provoquer des microcoupures qui favorisent

    la prolifération des bactéries et donc, le développement de mycoses et d’infections.

    Évitez donc tous ceux qui sont trop fins et renoncez à en porter tous les jours.

     

    Les leggings

     

    Le leggings, apparu il y a quelques années, séduit encore beaucoup par son aspect

    confortable mais n’est pas, non plus, dénué de risques.

    Très moulant et beaucoup plus épais qu’une simple paire de collants,

    il peut nuire à la bonne régulation de la transpiration.

     

    Les chaussures à talons hauts

     

    Tous les spécialistes le diront, porter des talons hauts est très dangereux,

    non pas seulement pour les pieds, mais pour l’ensemble de notre corps.

    Ces talons impactent notre équilibre, la musculature de nos chevilles,

    de nos jambes, jusqu’à notre colonne vertébrale.

     

    Les chaussures à talons trop plats

     

    De la même manière, les chaussures à semelle trop fine et à talon trop bas

    ne sont pas meilleures pour l’organisme.

    Ne porter que des ballerines, par exemple, peut provoquer des douleurs

    au bassin, au dos et même au cou.

    Que dire des tongs qui, en plus de nous forcer à trop utiliser nos orteils et donc,

    modifient notre manière de marcher, sont de véritables nid à bactéries ?

     

     

     

    CES VÊTEMENTS MAUVAIS POUR VOTRE SANTE

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires
/* Fleche haut et bas */ /* Fin Fleche haut et bas */