• Pour les malmenés de la vie

     

     

     

    Étrange, incompréhensible vie humaine…

     

    Il y a des jours où le soleil brille.

    Tu ris, tu voudrais sauter de joie et tu ne sais pas pourquoi.

    Soudain, renversement de situation.

    Te voilà plongé dans une nuit sombre, envahi par une tristesse noire.

    Tu te dis alors que cela durera toujours, que cette situation ne

    changera jamais.

    Et tu ne sais pas pourquoi.

     

    Pourquoi faut-il qu’il en soit ainsi ?

     

    Parce que l’être humain est un morceau de nature, avec ses jours de

    printemps et ses jours d’automne, avec la chaleur de l’été et le froid de l’hiver.

    Parce que l’être humain suit le rythme de la mer : flux et reflux.

    Parce que notre existence est en perpétuel recommencement,

    une alternance de vie et de mort.

     

    Si tu comprends cela, tu pourras continuer avec courage et confiance,

    car tu sauras alors qu’à chaque nuit succède un matin nouveau.

    Si tu dis oui à cela, si tu acceptes cela, au milieu des hauts et des bas,

    ta vie deviendra toujours plus profonde, et ta joie toujours plus grande.

     

     

    Pour les malmenés de la vie

     

     

     

    « 10 Conseils pour mieux vivre l'heure d'hiverAllez, oubliez tout et... REGARDEZ NOTRE BELLE NATURE ! »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Novembre 2014 à 14:59

    Trés beau texte, c'est vrai, nous sommes un morceau de l'univers, nous avons en nous les 4 saisons ainsi que le flux et le reflux de la mer puisqu'elle est notre composante majeure. Je compare souvent le déroulement de mon existence à une spirale, ça tourne et ça s'enroule pour revenir au même point, mais à chaque fois un peu plus haut, et ça repart.
    Je t'embrasse ma chère Dani, à bientôt.

    2
    Mardi 4 Novembre 2014 à 17:34

    Comprendre que rien n'est immuable, que la vie est perpétuel changement, évolution et que rien n'est vraiment jamais acquit pour toujours, est très important pour être heureux...

    Je t'embrasse très fort ma chère Triskèle, merci infiniment de ton passage !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :