• L'"Autre", cet Ego bien encombrant

     

     

    Un homme rencontre un ami qu’il connait depuis longtemps et qui semble n’avoir

    jamais trouvé sa voie. " Il va falloir que je donne un peu d’argent ", pense-t-il.

    Mais ce soir-là, l’homme découvre que son ami est devenu riche et qu’il a décidé

    de rembourser toutes les dettes qu’il avait contractées au cours de ces années.

     

     Ils se rendent dans un bar qu’ils fréquentaient habituellement,

    et l’ami offre une tournée générale.

    Quand on l’interroge sur sa réussite si soudaine, il répond que, jusqu’à ces

    tout derniers jours, il " vivait l’Autre ".

     

    " Mais qu’est-ce que l’Autre " ? lui demandait-on.

     

    " L’Autre est celui que l’on m’a appris à être, mais qui n’est pas moi.

    Il croit que les hommes doivent passer toute leur existence à réfléchir à la façon

     de gagner de l’argent s’ils veulent ne pas mourir de faim dans la vieillesse.

    Tant ils réfléchissent, tant ils font de plans, qu’ils s’aperçoivent qu’ils sont vivants

    seulement au moment où leurs jours sont sur le point de s’achever.

    Mais alors, il est trop tard !"

     

    "  Et toi, qui es-tu" ?

     

    "  Je suis comme n’importe lequel d’entre nous s’il écoute son cœur :

    Quelqu’un qui s’émerveille devant le mystère de la vie, qui est ouvert

    aux miracles, se réjouit et s’enthousiasme de ses actes.

    Simplement, l’Autre, par crainte d’être déçu, ne me laissait pas agir..."

     

    " Mais la souffrance existe", rétorquent les gens qui se trouvent là.

     

    " Ce qui existe, ce sont les échecs. Personne n’y échappe.

    Aussi vaut-il mieux perdre quelques combats en luttant pour ses rêves

    que d’être battu sans seulement savoir pour quoi on lutte."

     

    " C’est tout " ? demandent les clients du bar.

     

    " Oui. Après cette découverte, je me suis éveillé, bien décidé à être ce

    que j’avais toujours voulu être en réalité.

    L’Autre est resté là, dans ma chambre, à me regarder, mais je ne l’ai plus

    laissé entrer, bien qu’il ait parfois cherché à me faire peur en me mettant

    en garde contre le risque de ne pas penser à l’avenir !

     

    Du jour où j’ai chassé l’Autre de ma vie, l’énergie divine a opéré des miracles »

     

    (Extrait du livre de Paulo Coelho : "Sur le bord

    de la rivière Piedra"

     

     

    L'"Autre", cet Ego bien encombrant

     

     

     

    « Beaucoup de choses à faire aujourd'huiPerdre quelqu'un »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Vendredi 14 Août 2015 à 16:14

    Magnifique et tellement vraiment, du même auteur l'ALCHIMISTE superbe livre.

    Bonne journée à toi et une poudre de petites étoiles. Bisous

     

    2
    Vendredi 14 Août 2015 à 19:05

    Merci petite fée ! J'adore les livres de Paulo Coelho et particulièrement "l'Alchimiste"... Il s nous en apprennent tellement sur nous et la Vie !

    Bisous et bon week-end à toi !

    3
    Samedi 15 Août 2015 à 14:26

    En fait toutes les solutions sont en nous c'est à nous de les découvrir. 

    Bon week-end et gros bisous.

     

    4
    Lundi 17 Août 2015 à 18:17

    Thank you for your visit. Blog's great .... Greetings

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :