• VOUS AVEZ TOUJOURS LE CHOIX

     

     

    VOUS AVEZ TOUJOURS LE CHOIX

     

    « Les décisions sont plus faciles quand les valeurs sont claires »

     

    Vous vous réveillez et décidez immédiatement que ça va être une belle journée

    ou... vous décidez que ça ne le sera pas.



    Vous vous rendez au travail et une voiture vous coupe soudainement la route, vous pouvez

    choisir de répondre immédiatement avec compréhension ou... par la colère.



    Vous vous rendez au travail et votre patron vous annonce un changement dans les

    opérations pour la semaine prochaine.

     

    Vous pouvez choisir d'être enthousiaste par l'opportunité ou... d’être inquiet du changement.



    Plus tard dans la journée, vous êtes invité à déjeuner par de nouveaux collègues  d'un autre service.

     

    Vous pouvez décider d’en faire de nouveaux amis et accepter

    ou... vous recroqueviller sur vous-même et refuser poliment.



    Avant de rentrer chez vous, vous recevez un e-mail pour faire un don à une campagne

     

    de charité annuelle. Vous pouvez choisir de donner librement

    ou... de vous retenir.



    Lorsque vous rentrez chez vous, votre enfant vous demande de jouer à «Batman et les monstres." 

    Vous pouvez faire le choix de participer à l’amusement ou... de refuser.



    Au dîner, le chien saute sur vos genoux de nouveau – mais qui donc a laissé entrer le chien ?

     

    Vous pouvez choisir d'être patient et faire sortir tranquillement le chien

    ou... vous pouvez manifester votre frustration et la fatigue.



    Après le dîner, votre aîné vous apporte son examen de mathématiques où il a obtenu un 14/20.

     

    Vous pouvez choisir de l'encourager et reconnaître ses efforts ou...

    le démolir en demandant pourquoi il n'avait pas eu 14/20.



    Quand vous allez bricoler dans votre atelier plus tard dans la soirée,

     

    vous pouvez choisir de porter les accessoires de protection et de travailler en toute

    sécurité ou...  vous pouvez faire le choix de ne pas les porter.



    À l'heure du coucher, quand vous éteignez la lumière, vous pouvez choisir de dire

    à votre conjoint ce qu'il ou elle représente pour vous ou...  vous pouvez garder le silence.

     

    *************************************



    Quel genre de journée aurait-elle été si vous aviez choisi la première option à chaque fois ?


    Quel type de journée aurait-elle été si vous aviez opté pour le 2nd choix dans chaque situation?


    Dans tous les cas, il n'y a pas de bonne ou mauvaise réponse mais simplement des choix.

     

    Le grand secret de la vie est cependant que nous sommes le produit des décisions

    simples que nous faisons à chaque instant.

     

    Chaque jour nous faisons des centaines sinon des milliers de choix.


    Nous faisons un choix conscient pour le bonheur, pour le leadership, pour un sourire,

    pour l'amour, pour la bonté ou pour la générosité.


    Ou bien nous pouvons tout aussi facilement opter pour la petitesse, la peur, la colère,

    le ressentiment, l'amertume ou la haine.



    Alors, quel type de journée ça va être ?

     

    Le choix vous appartient ...

     

    (Matt Forck)

     

     

    VOUS AVEZ TOUJOURS LE CHOIX

     

     

     

     


     

    « LA MARCHE, LE MEILLEUR SPORT UN PETIT SUSHI HEUREUX »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Vendredi 25 Mars 2016 à 14:29

    La vie est faite de choix conscients... et inconscients. La psychologie a depuis longtemps démontré que nous sommes agissons beaucoup sous l'influence de schémas relationnels complètement inconscients qui se sont constitués au fur et à mesure de notre vie et en particulier dans l'enfance et l'adolescence ; ces schémas forment alors une structure très solide peu sensible au changement par la seule volonté et qui influence grandement nos décisions conscientes d'aujourd'hui.  Pourquoi choisit-on de réagir ou d'agir de telle manière alors qu'au fond de soi, on voudrait faire l'exact opposé ? C'est souvent à cause de l'influence de cette structure de pensée inconsciente qui modèle en partie la personne que nous sommes aujourd'hui.

     Bien sûr, on peut intervenir, en partie du moins, sur cette structure de pensée inconsciente grâce à des techniques (la PNL, la méditation régulière, etc.). Mais l'action peut être longue et ardue : l'inconscient sait résister, surtout que nombre de nos comportements acquis sont une expérience face à des situations diverses dont certaines ont été vécues comme des traumatismes et des blessures : ils constituent une protection qui se manifestent par des actions et réactions présentes jugées négatives.

    Je vois que l'article a été rédigé par un anglo-saxon. Je n'en suis gère étonné : dans cette culture, on déteste le fait de ne pas contrôler sa vie, et on tire sans cesse haro sur celui qui tombe et ne se relève pas ou alors tardivement. Ce qui explique pourquoi dans ces pays, on n'aime guère l'aide sociale collective vue comme une voie d'apprentissage à la dépendance, en éludant bien sûr opportunément au passage tous les déterminismes sociaux qui font que telle ou telle personne va pouvoir mieux réussir qu'une autre. Il est bien + confortable de croire qu'on peut décider de tout même si c'est faux concrètement : les faits le démontrent.

    Chacun a toutefois une large part  de liberté, et peut revenir sur un héritage intérieur plutôt négatif, mais il ne peut agir sur tout. En outre, beaucoup de nuances sont possibles. Là encore, guère étonné par la teneur binaire du texte : solution A contre solution B. Manière de penser très américaine : simplifier à outrance. Exit les réponses intermédiaires : par exemple, dire "NON" poliment en expliquant brièvement qu'on ne veut pas pour une raison légitime ou parce qu'on ne veut pas tout simplement. Cet écrit aurait gagné en humanité et empathie s'il avait proposé 3 ou 4 réponses possibles à chaque situation. Là, c'est la sempiternelle division entre les "winners" et les "losers" même si l'auteur prétend qu'aucune bonne ou mauvaise réponse n'existe en soi : l'état d'esprit du fond dément cette affirmation. Étrange paradoxe confirmé par les recherches rapides que j'ai faites sur Matt Forck : son job, c'est de former des gagnants dans le monde des affaires, pas des esprits sensibles aux nuances de la vie. C'est d'ailleurs tout le problème de ces "coaches" et autres formateurs en mieux-être : ils substituent à la réalité une vision particulière du réel au lieu de nous apprendre à tirer parti de ce qui vient, sans juger, au lieu d'apprendre à nous adapter et modifier ce que nous pouvons.

      • Vendredi 25 Mars 2016 à 20:11

        Merci de ce long et passionnant commentaire.

        Mais si je suis tes idées et me mets à faire des articles comme toi tu les concevrais probablement,

        plus personne ne me comprendrait ni ne me lirait...

        Ici, beaucoup de passages, beaucoup de pages lues chaque jour, mais peu de commentaires...

        Déjà, ça veut dire que souvent mes articles sont ennuyeux et/ou compliqués...

        Belle soirée à toi !

    2
    Vendredi 25 Mars 2016 à 23:23

    Quoi !!!! tes articles ennuyeux ???? oops Non, pas du tout !  Après, c'est à toi de chercher quel lectorat, tu veux avoir au fil du temps. En ce qui me concerne, très vite, dès mes tout premiers blogs en 2008, j'ai attiré des gens curieux, exigeants et cultivés pour la plupart, des esprits qui parfois débattent vivement avec moi sur un article avec lequel ils sont en désaccord partiellement.  Et quand ils sont ok avec moi, c'est du nectar : ils complètent mon propos ou parlent de leur ressenti. C'est beau alors.

    Ne t'inquiète pas ! Moi, j'aime bien ton blog et ce type d'article même quand je suis en désaccord. Je préfère mille fois ce type d'article avec du fond qu'une réflexion très superficielle ou une sempiternelle suite de photos. Et quant à écrire toi-même ce que tu penses sur un sujet comme celui de ton article, tu pourrais être surprise des retours : c'est peut-être ça que les gens veulent, que tu écrives ce que TU penses TOI sur un thème donné !

    En tout cas, je reste abonné à ton blog ! wink2

    3
    Samedi 26 Mars 2016 à 10:17

    Je ne veux pas attirer de "lectorat" spécial... Le domaine de la santé et du bien-être intéresse tout le monde

    et je me fais un devoir de mettre sur ce blog des articles à la portée de tous.

    Bonne journée à toi et merci de rester abonné !

     

    PS : il y a des articles persos, notamment dans la rubrique "psychologie"

    4
    Mardi 29 Mars 2016 à 07:31

    Simple, accessible à tous, pas de masturbation ostentatoire des méninges ,

    Continue et Merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :