• LE VINAIGRE DE CIDRE POUR SE SOIGNER

     

     

    Aujourd'hui, pour la plupart des gens, le vinaigre n'évoque que la sauce vinaigrette.

    Mais au-delà de ses qualités gustatives, sait-on encore comment cet ingrédient

    s'est imposé à tous dans l'alimentation d'abord et dans la trousse à pharmacie

    familiale ensuite ?

    Trois qualités fondamentales ont imposé le vinaigre dans les foyers des nos aînés :

    il était indispensable à la conservation des aliments, il facilite la digestion,

    c'est un produit antiseptique de première main.

    C'est à ce titre, et bien d'autres qu'il a été inscrit au Codex en 1748

    et vendu très longtemps chez les apothicaires.

     

    LE VINAIGRE DE CIDRE POUR SE SOIGNER

     

    Votre cuisine, c'est votre pharmacie

     

    Si tout vinaigre est bon par définition, le vinaigre de cidre sort du lot.

    Ses particularités en font :

     

    - Un tonique du système nerveux et du cœur, anti fatigue,

    - Un nettoyeur et régénérant cellulaire,

    - Un reminéralisant hors-pair,

    - Un stimulant digestif,

    - Un immunostimulant,

    - Un anti-cholestérol...

     

    Rhume, troubles circulatoires, intestinaux, hypertension,

    problèmes de pieds ou de peau, douleurs articulaires ou musculaires,

    coups de soleils et piqûres d'insectes...

     

    le vinaigre est bon pour tout.

    Et pour en tirer le meilleur, il suffit d'y associer quelques ingrédients de base

    comme le miel qui, tous, sont à votre portée.

    Sans compter les mille recettes de beauté que vous pouvez concocter avec ce vinaigre.

    Lisez cet article jusqu'au bout, voici plusieurs recettes très simples qui

    pourront sans doute soulager un certain nombre de vos maux quotidiens.

     

    Le vinaigre de cidre : vraiment pas cher et pas si mauvais à avaler

     

    De nombreuses personnes hésitent à faire une cure de vinaigre de cidre

    par voie interne. La plupart du temps elles invoquent deux raisons :

    le goût et le coût. Répondons à leur interrogation immédiatement.

     

    - Une bouteille de 75 cl de vinaigre de cidre bio coûte moins de 5 euros.

    Dans les recettes que nous proposons ci-après nous recommandons en général de mélanger

    environ 2cl de vinaigre (4 cuillères à café) à 20cl d'eau, ce qui représente,

    là encore en moyenne, la quantité qu'il faudra consommer chaque jour

    pour une cure d'entretien.

    Une bouteille représente donc environ un mois de cure.

    En revanche, pour les utilisations externes (peau, veines...) la quantité consommée sera

    effectivement plus importante.

     

    - Quant au goût, le vinaire dilué dans une proportion de 1 pour 10 a tout de même

    un goût beaucoup moins prononcé que le vinaigre pur (on peut aussi ajouter

    du miel pour l'adoucir).

    Si cela vous semble malgré tout impossible à avaler, vous pouvez acheter du vinaigre de

    cidre en gélules (internet, magasins bio), les propriétés sont identiques.

    La solution des gélules est parfois également plus pratique car on n'est pas obligé

    d'avoir sa bouteille sur soi toute la journée. 

    C'est un peu plus cher : environ 15 euros pour un mois de cure.

     

    Revenons-en aux propriétés du vinaigre de cidre et à nos recettes de santé.

     

    Le secret du vinaigre : une soupe de microbes et trois acides

     

    La formation du vinaigre est un phénomène naturel dû à l'oxydation de l'éthanol

    des boissons alcoolisées par un processus de fermentation acétique.

    Les Anciens savaient reproduire ce phénomène en utilisant « la mère à vinaigre »,

    ce voile gélatineux qui se forme à la surface du vin avec le temps.

    On ignorait alors que cette fermentation acétique est le fait d'une bactérie :

    Acetobacter suboxydans.

     

    Très sociable, elle se développe ultra rapidement en s'associant avec ses consœurs

    pour former un biofilm. On sait depuis peu que d'autres bactéries cousines ont ce pouvoir

    acétifiant. Le résultat final se distingue par un concentré d'éléments-trace mais surtout

    par sa concentration en acides : acétique principalement (5 à 8%),

    et acides tartrique et citrique en quantité variable.

     

    L'acide acétique fait du vinaigre un détergent domestique mais c'est aussi,

    pour l'essentiel, cet acide qui lui confère ses qualités bactéricides et médicinales

    raison pour laquelle il a constitué le support privilégié de

    nombreux remèdes médicinaux d’autrefois.

     

    Pourquoi le cidre ?

     

    L'acide acétique expliquant les vertus désaltérantes, désinfectantes et curatives

    du vinaigre, l'origine de ce dernier, me direz-vous, importe peu.

    Pourtant, c'est le vinaigre de cidre qui est généralement employé comme remède.

    Pourquoi ?

    Comme d'autres, le vinaigre de cidre est très riche en phosphore, calcium, magnésium,

    soufre, fluor, fer, bore et silice qui, l'un dans l'autre, contribuent à son pouvoir

    énergisant et curatif. Mais on aurait tort d'ignorer les particularités du vinaigre de

    cidre dues à la teneur en acides essentiels, enzymes et surtout à son impressionnante

    teneur en potassium (jusqu'à 1 g par litre).

     

    Le potassium est à nos tissus mous ce que le calcium est à nos tissus durs.

    Il joue un rôle-clé dans le liquide intracellulaire et pour le maintien de l'équilibre acido-basique.

    C'est donc un excellent antidote de terrain aux différentes pollutions de l'organisme

    (empoisonnement médicamenteux, alimentation déséquilibrée, etc.)

    qui attaquent notre équilibre acido-basique au point d'entraîner de nombreux désordres,

    des problèmes cardiovasculaires aux inflammations.

    Alors tant qu'à sortir 3 ou 4 euros de sa poche, autant choisir du vinaigre de cidre.

    Bio et non pasteurisé !

    Ajoutons que le vinaigre est très riche en antioxydants.

    Il contient environ 600 mg/l de composés phénoliques.

     

    Les bienfaits du vinaigre de cidre : la « révélation » d'un médecin épris de nature

     

    C'est au médecin DeForest Clinton Jarvis que l'on doit la découverte des vertus préventives

    et curatives du vinaigre de cidre.

    Cet ophtalmologiste et otorhinolaryngologiste a exercé jusqu'en 1945 au nord de

    New York, dans le Vermont. C'est dans cette région réputée pour ses paysages sauvages

    que cet observateur a longuement étudié les remèdes de la médecine populaire locale.

    Ses observations et expériences sont consignées dans un livre à succès :

    « Ces vieux remèdes qui guérissent », paru en 1958.

    Or le vinaigre de cidre occupe une place centrale dans la pharmacopée du Vermont.

    On lui prête le pouvoir de « ralentir » le corps et de lutter contre les « maladies de l'énergie ».

    Entendez des « emballements » de l'organisme qui se traduisent par fatigue chronique,

    hypertension, accidents cardiaques, ulcères gastriques et intestinaux,

    obésité, arthritisme...

     

    Jarvis a su l'expliquer, de façon simplissime : si ces états pathologiques se manifestent,

    c'est parce que les cellules du corps sont "déshydratées", tel un raisin sec.

    Leurs composants minéraux ne pouvant plus être rejetés, ni se dissoudre,

    s'agglutinent et se déposent dans les tissus.

    Et pour réhydrater les cellules malades, en douceur, rien de mieux que le vinaigre de

    cidre et son potassium.

    L'hydratation disperse les molécules agglutinées, permet aux minéraux et autres éléments

    bénéfiques de pénétrer la cellule. Bref, cette médecine est simple :

    elle redonne à la cellule ses capacités d'assimilation, de stockage et d'élimination.

     

    Pourquoi les vaches « se pètent la ruche » avec des pommes à moitié pourries...

     

    Tout a commencé dans une étable. C'est là que le Dr Jarvis avait installé son laboratoire

    d'observation. La vache est un excellent sujet car son alimentation, donc son état de santé,

    influe directement sur sa production laitière.

     

    Jarvis aimait raconter l'histoire d'une petite vache surnommée « Paralysée ».

    A chaque vêlage, elle avait une attaque de fièvre de lait et de paralysie et le vétérinaire

    la sauvait en lui injectant du gluconate de calcium.

    Or Jarvis avait remarqué que les vaches laitières aiment les pommes en état avancé

    de fermentation. Peut-être est-ce leur moyen à elles de s'enivrer un peu,

    de se « péter la ruche » pour reprendre l'expression champêtre d'un ami éleveur.

    Mais plus sûrement, c'est leur corps qui le demande ...

     

    Jarvis proposa donc de verser du vinaigre de cidre deux fois par jour

    dans la nourriture de sa vache.

    Trois mois plus tard, par une amélioration de l'élasticité des tissus,

    elle mit bas d'un veau en parfaite santé, en seulement 10 min. avant de retrouver

    l'appétit et la santé.

    Mais Jarvis, qui avait de la suite dans les idées, fit une autre observation :

    sachant qu'il est difficile de sectionner les grosses artères des vaches abattues,

    il avait remarqué que le problème ne se présentait plus chez les animaux

    traités au vinaigre durant une partie de leur vie.

    Il en déduisit que le vinaigre de cidre favorise l'assimilation du calcium et

    supprime les dépôts de calcium dans les parois artérielles.

     

    Le cocktail de Jarvis : un remontant à faire soi-même

     

    Les médecins sportifs vous le répètent : pendant et après l'exercice, il est élémentaire

    de boire une solution isotonique permettant une rapide compensation

    des minéraux perdus par sudation.

    Grâce au vinaigre de cidre - issu de l'agriculture biologique bien entendu - il est possible

    d'en obtenir une excellente qui, potassium aidant, fortifie en outre la musculature.

    En revanche, le vinaigre de cidre ne sera d'aucune utilité à ceux qui sont obsédés

    par leur indice de masse corporelle, car il ne fait pas perdre de poids.

    Ce qui vaut pour les sportifs vaut aussi pour toutes les maladies qui provoquent de fortes

    sudations et nécessitent une recharge en sels minéraux, notamment les maladies infantiles

    (scarlatine, affections virales, oreillons, rougeole)

    Pour cela, on diluera 2 cuillères à café de vinaigre de cidre et 1 de miel dans

    100 ml d'eau riche en sodium : c'est le cocktail dit de Jarvis dont vous verrez ci-dessous

    les nombreux usages possibles.

    En règle générale, pour soutenir la vitalité et la santé musculaire d'une personne active,

    il est conseillé d'en boire au minimum 1/2 verre par jour,

    mais on peut aller jusqu'à 3 verres par jour.

     

    Une autre façon de se soigner... à la cuillère

     

    Le vinaigre de cidre, sous forme de cocktail ou pris à la cuillère,

    présente bien des vertus thérapeutiques.

    Les indications ci-dessous montrent l'étendue de son spectre d'action :

     

    Faiblesse, fatigue, fragilité face aux microbes et virus

    Vous êtes souvent fatigué ?

    Vous tombez malade dès qu'une personne tousse ou renifle dans votre entourage ?

    Vous êtes allergique pour un rien...

    Faites des cures régulière du cocktail de Jarvis (sur environ 4 semaines et

    sans interruption en préventif) ou durant les périodes où vous vous sentez fragiles.

    Complétez cette cure en prenant de la vitamine C naturelle.

    Des chercheurs ont montré que le vinaigre de cidre était efficace contre

    les bactéries causant les maux d'oreille les plus fréquents.

    Ce sont les bactéries de type Pseudomonas, Staphylococcus et Proteus.

     

    Rhumes et troubles des voies respiratoires

     

    En cas de mal de gorge et d'enrouement, faites des gargarismes de vinaigre de cidre

    dilué (75 ml d'eau tiède avec 25 ml de vinaigre).

    Si l'inflammation est aiguë, gargarisez toutes les heures (recracher !).

    En cas de toux bronchique, le vinaigre de cidre va favoriser la liquéfaction et l'expectoration

    des mucosités. Prenez 1 c. à café de ce sirop : 4 c. à soupe de miel liquide avec 5 c. à

    café de vinaigre de cidre. Buvez beaucoup de liquide (des infusions de thym très chaudes)

    pour aider les mucosités épaisses à se liquéfier.

     

    Troubles cardiaques et circulatoires

     

    Le vinaigre de cidre, on l'a vu, a la capacité de dissoudre peu à peu les dépôts

    calcaires dans les parois artérielles (une coquille d’œuf se dissout en moins de 2 jours

    dans du vinaigre de cidre). Il réduirait par ailleurs l’activité de la rénine, une enzyme qui

    contracte les vaisseaux sanguins et augmente la pression.

    Grâce au vinaigre, l'effet de la rénine diminue, les vaisseaux sanguins se relâchent,

    la pression artérielle baisse, ce qui épargne les parois et éloigne le risque

    d'avoir un accident cardiovasculaire.

     

    Si vous êtes concernés, buvez le cocktail de Jarvis plusieurs fois par jour

    et utilisez le plus possible le vinaigre de cidre pour cuisiner.

    Sa haute teneur en potassium renforcera en plus le muscle cardiaque.

    Si vous souffrez de varices, imbibez un tissu de vinaigre de cidre et enveloppez

    vos jambes pendant 20 minutes pour le soulager.

    En cas d'hémorroïdes, prenez des bains de siège où vous diluerez un verre de vinaigre

    de cidre et un verre d'infusion de sauge dans de l'eau tiède.

     

    Troubles intestinaux

     

    En cas de diarrhée, qu'elle soit provoquées par de méchantes bactéries ou par des

    médicaments, le corps perd quantité de liquide et de minéraux vitaux.

    Le vinaigre de cidre, bactéricide doux (il agit non par destruction mais par répulsion),

    reminéralisant, favorise le développement de la flore intestinale et régule le transit.

    Diluez 2 c. à café de vinaigre de cidre dans un verre d'eau et buvez-le avant les repas

    par petites gorgées jusqu'à disparition des maux.

    En cas de constipation, boire plusieurs fois par jour 2 c. à café de vinaigre de cidre diluées

    dans un verre d'eau peut aider à réguler le transit.

     

    Diabète

     

    Boire du vinaigre au cours du repas ralentit l'augmentation du taux de sucre

    dans le sang, la fabrication d'insuline et de triglycérides/cholestérol.

    L’acidité du vinaigre ralentit la vidange de l'estomac, ce qui transforme n’importe quel

    repas à index glycémique (IG) élevé en repas à IG plus bas,

    avec toutes les conséquences positives que cela implique pour la santé.

    De plus, le vinaigre ralentirait l’activité des amylases dans le petit intestin.

    Les amylases sont les enzymes qui découpent l'amidon et en font du glucose.

    Une partie de l'amidon avalé partirait donc aux toilettes plutôt que d'être transformée

    en sucre et passer dans notre sang.

    Cet effet tient à l'acide acétique contenu dans le vinaigre de cidre.

     

    Douleurs articulaires (arthrose, arthrite, rhumatismes, goutte)

     

    En fluidifiant le sang épaissi par les aliments riches en protéines (comme les viandes),

    le vinaigre de cidre nettoie les toxines qui s'accumulent dans les jointures,

    les tissus et les organes.

    Pour prévenir les douleurs articulaires, buvez un demi-verre du cocktail de Jarvis

    avant le petit-déjeuner. En cas de douleurs aigues, faites, en plus, un enveloppement

    froid du membre concerné ou, si la douleur est chronique,

    un enveloppement chaud au vinaigre de cidre dilué.

     

    Ostéoporose

     

    Le vinaigre augmente l'absorption du calcium par l'intestin et diminue l'activité

    des cellules qui renouvellent (et donc détruisent) les cellules des os.

     

    Troubles des reins et de la vessie

     

    Le vinaigre de cidre favorise le rinçage des reins et de la vessie et prévient la

    formation de calculs rénaux et vésicaux.

    Buvez aux repas 2 c. de vinaigre de cidre diluées dans un verre d'eau.

    Là aussi, buvez des infusions (de pissenlit ou d'ortie) pour mieux éliminer.

     

    Problèmes de dents et de bouche

     

    Une recette pour conserver des gencives saines est de se rincer la bouche matin et soir

    après vous être brossé les dents avec du vinaigre de cidre dilué dans l'eau

    (1 c. à café dans un verre d'eau).

    Le vinaigre de cidre stimule l'irrigation de la gencive et il stoppe

    les inflammations d'origine bactérienne.

    Je ne vous conseillerais pas, toutefois, de faire ce bain de bouche avec du vinaigre

    pur car une étude menée auprès de 2 385 adolescents de 14 ans a démontré qu’une

    consommation très régulière de vinaigre pur pourrait augmenter l’usure de l’émail.

    Mais avec une cuillère a café diluée dans un verre d'eau il n'y a aucun risque.

     

    Problèmes de peau

    Acné  : les composants du vinaigre de cidre purifient la peau et empêchent les

    inflammations, y compris celles qui sont dues au dérèglement hormonal de la puberté.

    Il est conseillé de boire un verre d'eau dans lequel vous aurez dilué deux c. à café de

    vinaigre de cidre avant chaque repas. Vous pouvez aussi vous faire des saunas faciaux.

    Remplissez un grand bol avec 1 l d'eau bouillante, 4 c. à soupe de vinaigre de cidre

    et des fleurs de camomille. Couvrez-vous la tête d'une serviette et placez

    le visage au-dessus du récipient dans la vapeur.

     

    Inflammations cutanées provoquées par des virus ou des bactéries : buvez un verre d'eau

    avec 2 c. à café de vinaigre de cidre aux repas.

    Appliquez des compresses de vinaigre de cidre et de farine de maïs ou de pommes de terre.

    En cas de virus (herpès ou le zona), tamponnez les zones concernées avec du vinaigre

    de cidre non dilué.

     

    Piqûres de petits insectes : le vinaigre, appliqué immédiatement, arrête les démangeaisons

    (moustiques, aoûtats)

     

    Coups de soleil : le vinaigre de cidre calme et rafraîchit la peau rouge et douloureuse

    et empêche les infections. Appliquez le non dilué, doucement, sur les zones rouges.

    Et prenez un bain d'eau fraîche dans lequel vous aurez dilué 3 c. à soupe de vinaigre de cidre.

     

    Soins du corps et cosmétique

     

    Buvez le matin à jeun un verre du cocktail de Jarvis.

    Il vous fortifiera tout en stimulant l'irrigation sanguine et les fonctions de la peau.

    Complétez ce régime par :

    des bains : pour détendre la peau et régénérer son film protecteur, prenez un bain

    dans lequel vous aurez versé 1 à 2 verres de vinaigre de cidre.

    Restez au moins 15 minutes et relaxez-vous.

    des massages : après le bain ou la douche, pratiquez un massage une fois par semaine.

    Remplissez votre lavabo d'eau chaude et versez un verre de vinaigre de cidre.

    Massez-vous le corps avec cette eau vinaigrée pour qu'elle pénètre bien dans la peau.

    Ne vous essuyez pas.

     

    Pour nourrir, hydrater, lisser et protéger votre peau, voici comment faire une

    crème de soins à partir de ce que vous pourrez trouver dans votre cuisine :

     

    - au yaourt et au vinaigre de cidre : mélangez 3 c. à soupe de yaourt nature,

    1 c. à soupe de crème fraîche, 1 c. à soupe de miel (chauffé et bien fluide),

    1 c. à café de vinaigre de cidre et 1 c. à café de jus de tomate.

    Remuez jusqu'à obtenir une pâte lisse. Appliquez cette crème la nuit.

     

    - à l'avocat et au vinaigre de cidre : mélangez 3 c. à soupe d'avocat écrasé,

    3 c. à café de miel, 2 c. à soupe de vinaigre de cidre et 2 c. à café de son de blé.

    Épaississez la pâte obtenue avec le son de blé.

    Étalez la préparation obtenue sur votre peau et laissez agir 30 minutes.

     

    Cheveux : L'Oréal, Dessange et compagnie n'ont qu'à bien se tenir

     

    Le vinaigre de cidre est à la base de soins capillaires ultra-économique et bien

    plus sains que ceux du commerce.

    Ses résultats vous surprendront.

    Voici quelques recettes de shampoings et lotions dont les ingrédients

    principaux sont aussi dans votre cuisine :

     

    Cheveux blonds : faire une décoction de fleurs de camomille (20 g/l) et la mélanger dans

    1 l de vinaigre de cidre. Appliquez 25 cl de cette solution sur les cheveux après le shampoing.

     

    Cheveux bruns : préparez un shampoing avec 2 c. à café d'eau de rose, 2 c. à soupe de vinaigre

    de cidre et 2 œufs puis massez-vous les cheveux avec et laissez agir quelques minutes.

     

    Cheveux brillants : faire une décoction avec 30 g d'orties dans un ½ litre d'eau.

    Filtrez-la et mélangez avec le vinaigre de cidre.

    Appliquez la préparation sur les cheveux après le shampoing.

     

    Cheveux épais : placez 10 g de feuilles de bouleau, 10 g de feuilles de lavande dans une

    carafe puis versez dessus un litre de vinaigre de cidre.

    Fermez hermétiquement et laissez macérer une semaine.

    Massez-vous alors la chevelure avec la solution. Ne pas rincer.

     

    Boucles naturelles : après le shampoing, appliquez une solution chaude de vinaigre de cidre

    (proportion ¼) et d'eau.

     

    Cheveux gris : lavez les cheveux avec du vinaigre de cidre (proportion 1/3)

    dilué dans l'eau et chauffé.

    Ne pas rincer.

     

    Cheveux gras : appliquez une solution de vinaigre de cidre dilué dans l'eau (2/3 d'eau)

    après le shampoing.

     

    Pellicules, chutes de cheveux : appliquez du vinaigre de cidre dilué (3/4 d'eau)

    et chauffé, après le shampoing.

     

    De la tête... aux pieds, de quoi faire de l'ombre aux pharmacies !

     

    Pour les mains, la règle de la simplicité prévaut aussi.

    Vous avez des problèmes de peau sèche ou gercée ?

    Pour retrouver une peau souple et lisse, faites une cure de cocktail de Jarvis pendant

    4 à 6 semaines (un verre avant le petit-déjeuner).

    Essayez aussi une crème composée pour moitié d'huile d'olive et pour moitié

    de vinaigre de cidre (très bonne pour le corps aussi).

     

    Enfin, pour vivifier vos pieds en fin de journée, trempez les pendant 15 min.

    dans 5 l d'eau chaude dans lesquels vous aurez versé 3 c. à café de sel et 2

    de vinaigre de cidre.

    Si vous avez les jambes lourdes, une friction au vinaigre de cidre pur les soulagera.

    Que demander de plus simple et de plus universel ?

     

    PS : Un certain nombre d'entre vous, lecteurs, hésitent sans doute à se lancer

    dans une cure au vinaigre de cidre pour de simples raisons de goût et je vous comprends.

    Il n'est pas si facile de s'astreindre à une consommation quotidienne de vinaigre

    (même adouci avec du sucre).

    Cela ne me pose personnellement aucun problème mais je ne suis pas seule au monde.

    Il existe pour les plus réticents une solution alternative :

    les gélules de vinaigre de cidre. On en prend 2 ou 3 à chaque repas,

    l'effet est le même... sans l'acidité.

     

     

    LE VINAIGRE DE CIDRE POUR SE SOIGNER

     

     

     

    « 10 BONNES RAISONS DE NE RIEN FAIRE AUJOURD'HUIL'OURS - Extrait d'un film que j'adore de Jean-Jacques ANNAUD »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :