•  

    "ET TOI, QU'EST-CE QUE TU FAIS DANS LA VIE ?"

     

    Qui ne s’est pas entendu poser cette question ?

    Lors de la rencontre avec une nouvelle personne, dans un dîner,

    lors de retrouvailles avec des copains d’enfance, ou encore en discutant avec un voisin.

     

    « Qu’est-ce que tu fais dans la vie ? »

     

    J’ai invariablement envie de répondre : « Moi ? oh dans la vie, je me promène,

    je m’éclate, j’apprends des choses, je lis, j’admire la nature, je communique avec des

    gens, je m’émerveille, je profite, JE VIS, quoi ! ».

     

    Pourtant je sais bien que la question véritable est

    « quel est le métier que tu exerces ? », comme si notre profession était

    toute notre vie, comme si notre activité professionnelle était le premier,

    voire le seul critère pour nous définir.

     

    Alors oui, je sais, la plupart des gens passent la plupart de leur temps AU TRAVAIL,

    mais je ne suis pas « juste » mon activité professionnelle.

    Et surtout, je n’aime pas les étiquettes.

    Je n’aime pas être mise dans une case selon que je suis secrétaire, ingénieur,

    femme de ménage, chef d’entreprise ou avocate.

    D’autant moins que, derrière cette question apparemment innocente

    « qu’est-ce que tu fais dans la vie »,

    il y a souvent un besoin de se comparer, de savoir ce

    que vaut l’autre par rapport à soi.

     

    « Il est assez stérile d’étiqueter les gens

    et de les presser dans des catégories. »

    (Carl Gustav Jung)

     

    Vous n’êtes pas ce à quoi vous ressemblez physiquement,

    vous n’êtes pas ce que vous faites,

    vous n’êtes pas ce que vous possédez,

    vous n’êtes pas ce que les autres pensent de vous…

     

    Arrêtons de mettre les gens dans des cases,

    de coller des étiquettes selon que vous êtes maigre, grosse, blonde,

    handicapée, femme de ménage, cadre supérieur, issue d’une famille bourgeoise,

    de nationalité étrangère etc.

    Vous êtes bien plus qu’un corps physique, une couleur de cheveux,

    une nationalité ou un métier. Vous êtes, avant tout,

    un être spirituel qui vit une expérience humaine, avec des idées,

    avec des rêves, des sentiments.

     

    Vous êtes VOUS.

     

    Soyez pleinement ce VOUS sans vous laisser enfermer dans des cases,

    et sans étiqueter les personnes que vous rencontrez.

    Sinon, vous passez à côté de leur essence, de leurs qualités.

     

    Et sinon… euh… qu’est-ce que vous faites, vous, dans la vie ?


    –  bah je fais de mon mieux ! »

     

    Un message fort et sans détour qui a de quoi pousser à la réflexion

    et remettre certaines idées en place.

     

    Alors, la prochaine fois que vous aurez cette question sur le bout des lèvres,

    tournez votre langue sept fois dans la bouche et demandez plutôt :

     

    « Et toi, qu’est-ce que tu aimes dans la vie ? ».

     

     

     

    "ET TOI, QU'EST-CE QUE TU FAIS DANS LA VIE ?"

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    POURQUOI SE LEVER PLUS TÔT N'EST PAS UNE BONNE IDEE
     

     

     La tendance est au réveil très matinal pour rentabiliser son temps.

    Une mode qui fait de plus en plus d'adeptes, notamment dans les grandes villes.

    Mais ce « matin miracle » à l'américaine s'accorde en fait très mal avec notre

    rythme naturel, lié à celui du soleil.

    Pour cause : en été, en France, nous accusons déjà deux heures

    d'avance sur l'heure solaire ! 

     

    Se lever plus tôt que d’habitude pour vaquer à des occupations négligées ?

     

    C’est la grande mode du moment, sur fond d'injonctions à changer de vie.

     

    L’idée a été lancée en France en 2015 grâce à la diffusion sur internet du résumé

     

    en français du best-seller de l’Américain Hal Eldrod, The Miracle Morning (2012).

     

    Ce trentenaire devenu coach de vie défend que le loisir et la détente que l’on

    s’accorde le matin bien avant de commencer sa journée professionnelle

    - à travers des activités comme la méditation, le sport, la tenue d’un journal ou

    encore la pratique de la visualisation positive -,

    permettent d’entamer celle-ci de manière plus sereine.

    Heure de réveil recommandée pour réaliser ces activités à haut

    rendement individuel : 5h30.

     

    On se lève déjà deux heures plus tôt !

    Alors pourquoi pas, mais il y a tout de même une chose qu’il faut savoir :

    c’est que lorsqu’il est 5h30 à notre montre, il est en réalité 3h30 environ,

    soit deux heures de moins. Si nous sommes en été.

    En hiver, il n’est « que » 4h30. Pour être plus justes, on devrait dire en

    « période heure d’été » et en « période heure d’hiver ».

    Car c’est là le problème qui nous occupe : l’heure à laquelle nous vivons,

    l’heure « légale », n’est pas l’heure du soleil.

    Pour en arriver là, il a fallu l’intervention du législateur, mais aussi d’autres

    petits ajustements historiques : harmonisation au « temps moyen »

    du temps solaire, par nature irrégulier, puis temps universel.

     

    Du temps solaire au temps légal

    L’heure légale française, décrétée en 1978, en été, nous décale précisément

    de deux heures par rapport au temps universel, qui est lui-même un

    ajustement moderne, à quelques minutes près, du temps solaire.

     

    Le temps universel homogénéise l’heure par fuseaux horaires (UTC)

    pour des raisons d’organisation. Cette harmonisation géographique

    s’est construite progressivement du XVIe au XXe siècle.

    Elle passe sur les quelques minutes qui séparent les heures locales au sein

    d’un même fuseau horaire : avant 1891, l’horloge du palais ducal de Nancy

    n’indiquait pas la même heure que la tour de l’Horloge de Dinan.

    Les villes françaises vivaient à l'heure solaire.

    L’essor des chemins de fer et la nécessité d’harmoniser les horaires des trains

    sur le territoire national ont imposé par la suite de mettre

    toutes les horloges à l’heure de Paris.

     

    Un effort de guerre

    Mais cet artifice n’est rien à côté des quelque 120 minutes de décalage horaire

    que nous font subir les impératifs économiques qui ont présidé au premier

    établissement de ce décalage artificiel, sous l’Occupation (avant, la France avait son

    heure d’été, mais décalée d’une heure seulement et ce depuis 1916).

    Toutes ces mesures, mises ensemble, créent un décalage variant, en été,

    d'une heure et demi à deux heures par rapport au temps solaire,

    et en hiver, variant d’une demi-heure à une heure, ce qui semble moins difficile

    à supporter pour une majorité de personnes.

     

    Les personnes du soir souffrent plus du décalage estival

    En pratique, le 26 mars 2016, le soleil était au zénith à 12h56,

    ce qui signifie que nous avancions de 56 minutes par rapport à l'heure solaire.

    Le lendemain, une fois passés à l’heure d’été, le soleil était à son zénith à 13h56.

    Hop ! Une heure de décalage supplémentaire.

    Du 27 mars au 17 septembre 2016, en fonction des différents ajustements

    astronomiques, ce décalage varie de 1h44 à 1h56 selon les jours.

    Bref, difficile à encaisser pour nos organismes, alors aggraver cet écart

    en se levant encore plus tôt que plus tôt… non merci.

     

    Les personnes qui souffrent le plus du déphasage estival sont les enfants,

    les personnes âgées, les personnes dont la vie est réglée comme du papier à musique et…

    celles qui sont déjà du soir !

    Des tempéraments vespéraux qui s’inquiètent souvent de leur manque d’énergie

    le matin et désespèrent d’être fatigués au moment indiqué pour se coucher...

    Forcément : le 25 mai 2016, lorsqu’il était officiellement 23h00, il n’était en réalité

    que 21h12. Un peu tôt pour mettre la viande dans le torchon.

     

    Des économies d’énergie contestées

    Côté environnement, le prisme « vert » des économies d’énergie, les avis

    diffèrent quant à l’impact réel de ces deux heures remises en place sous la présidence

    de Valéry Giscard d’Estaing. L’Adème reste favorable à la mesure tandis que

    certaines associations y sont opposées pour des raisons de santé publique,

    d’autres enfin souhaitant, pour faire bonne mesure, ne retirer qu’une heure

    d’ensoleillement artificiel sur les deux que la France et l’Espagne s’offrent en été.

    Un record : la majorité des autres pays européens n’avancent raisonnablement

    que d’une heure pendant la période estivale.

     

    Plus matinaux que les poules ?

    Se lever non pas avec les poules, mais avant elles, n’est donc pas une bonne idée,

    à moins que vous soyez vraiment matinal de nature.

    Alors, que faire pour profiter malgré tout de nos matinées et nous offrir ces

    moments de détente recherchés ?

    Comment, d'abord, renouer avec le rythme du soleil ? 

    Les personnes les plus sensibles au décalage dû à l'heure légale éviteront à

    tout prix de se lever trop tôt, notamment en automne, lorsque les jours

    commencent à raccourcir.

    Au contraire, si vous êtes du soir (un test à faire pour le savoir), faites plutôt

    une bonne « fausse grasse mat'» : levez-vous peu après le soleil, mais pas avant lui.

     

    En été, le soleil se lève malgré tout bien plus tôt qu'en hiver, même si ce n’est

    pas à l’heure qu’indiquent nos montres. Exemple pour le 7 août 2016 : le « midi vrai » 

    (soleil au zénith) a lieu à 13h55. À 5h30, il sera donc « en vrai » 3h35.

    Mais ce jour-là, le soleil est de toute façon très matinal : son lever est annoncé ( !)

    à 6h32, les adeptes du Miracle morning peuvent donc raisonnablement régler

    leur réveil à cette heure-là (il sera « en vrai » 4h37).

     

    Déjeuner à l’espagnole

    L’idée étant d’essayer de vivre au rythme du soleil, ou le moins en décalage

    possible, essayez d’adapter vos horaires de travail : si votre employeur vous

    l’autorise, adoptez les horaires des grandes villes, où les journées de

    travail commencent généralement plus tard.

    Si vous franchissez la porte de votre entreprise à 9h00, entre mars et juillet,

    il est en réalité autour de 7h00 du matin. Pas si mal pour commencer une dure

    journée de labeur. Si votre travail nécessite de vous lever aux aurores

    (agriculteurs, infirmières, personnel de garde…), vous ne cherchez

    certainement pas à vous lever plus tôt, et tant mieux.

    En revanche, pour tout le monde, on peut décaler un peu son heure de déjeuner,

    vers 14h00. Déjeuner à 15h00, même, ne serait pas une idée loufoque. 

     

    Réglez votre montre à la vraie heure

    Pour prendre conscience de l’heure réelle, même si l’on ne peut pas s’y adapter

    à tous les moments de la journée, notamment au travail,

    réglez votre montre à « l’heure vraie ».

    Cela vous aidera au moins à cesser de culpabiliser lorsque

    vous vous sentez en décalage.

    Certaines applications indiquent l’heure du soleil avec précision chaque jour

    (Sun Surveyor, gratuite). Pour la calculer, il faut que les données comprennent

    l’heure du zénith, le « midi vrai ». C’est le repère à prendre pour régler sa montre

    à l’heure solaire, qui varie comme on l’a dit de quelques minutes chaque jour.

    Ce type d'applications, souvent destinées aux photographes à la recherche

    des beaux reflets de l’heure bleue, permet en outre de connaître

    l’heure de lever et de coucher de l’astre, ce qui ne sera pas inutile

    pour savoir quand vous coucher en hiver et en été.

     

    Matin miracle version express

    Que faire maintenant pour s’offrir ces moments de détente et d’introspection

    qui favorisent notre bien-être et notre concentration ?

    L’idée est bonne en soi.

    Simplement, essayez de déplacer un maximum de ces activités personnelles

    au soir, notamment ce qui ne sert pas directement à optimiser la journée qui va suivre.

    On peut réduire certaines activités à des temps plus courts le matin,

    l’idée essentielle étant de dérouler ce petit enchaînement de moments dédiés à soi 

    et de trouver son rythme : le sport peut être réduit à quelques mouvements de « dérouillage »

    et faire l’objet d’une séance plus longue en fin d’après-midi.

    Méditation et prière ont des effets positifs davantage liés à la régularité et à la qualité 

    qu’au temps passé. Enfin, le soir, si vous vivez à l’heure solaire, vous avez logiquement

    plus de temps pour vaquer aux autres occupations : formation, lecture, to-do-lists...

     

    Le matin, contentez-vous d'un récapitulatif rapide des actions à mener dans

    la journée, déterminez un objectif, captez une citation qui vous donnera du courage…

    Comme l’explique le Dr Sylvie Royant-Parola, spécialiste du sommeil, au site Metronews,

    « prendre le temps de se réveiller est une bonne chose quelle que soit l’heure du lever ».

     

    Le temps vrai au pays des horlogers

    Du matin au soir, adaptez votre vie au rythme du soleil et cessez de regarder

    trop votre montre légale. Grâce à une montre réglée à l'heure naturelle, on peut

    au moins prendre conscience de la réalité, ce qui est une libération en soi

    pour le psychiatre suisse Olivier Spinnler  :

    « Quand je discute d’insomnie avec mes patients, (...) si quelqu’un se plaint

    de ne pas pouvoir s’endormir avant 1 heure du matin et d’avoir de la peine

    à se lever avant 8 heures et demie, (...) en heure solaire, au printemps,

    cela donne : "Je n’arrive pas à m’endormir avant 23 heures 30 et j’ai de la

    peine à me réveiller avant 7 heures."

    Vous serez d’accord avec moi que ce n’est pas vraiment anormal ! »  

     

    Selon ce médecin, l'inconfort dû à l'heure artificielle se ressent de plus en plus

    à mesure que l'on avance en âge.

    Régler une deuxième montre au « vrai » temps est la première des solutions

    pour lui, ce qui n'est pas un luxe au pays de l'horlogerie.

     

    « En ce qui me concerne, la différence est spectaculaire sur mon vécu de la

    journée. Cela a clairement éliminé une "tension interne" dont j’ai fini par comprendre

    qu’elle était liée à cette distorsion entre le temps vécu et le temps subi ».

     

    Cette deuxième montre sera utile à la plage pour éviter de s'exposer aux mauvaises

    heures : entre midi et 16 heures. Vraies.

     

    Maintenant, vous saurez quoi répondre si on vous dit que

    vous cherchez midi à quatorze heures !

     

    POURQUOI SE LEVER PLUS TÔT N'EST PAS UNE BONNE IDEE

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  •  

     

    JOYEUX NOEL A TOUS

     

    "Noël n'est pas seulement une journée pour ouvrir des cadeaux...

     

    C'est aussi une journée pour ouvrir notre cœur !"

     

          JOYEUX NOEL A TOUS

     

    JOYEUSES FÊTES A TOUS

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    VERTUS ET BIENFAITS DE LA PATATE DOUCE

     

    En frites, en purée ou en gâteau, la patate douce se déguste à tout moment.

    Ses atouts charme dans l'assiette ?

    Sa couleur chaude et sa texture gourmande.

     

    Découvrez pourquoi la patate douce

    est votre nouvelle meilleure alliée santé.  

     

    Belle peau  

    Il n'y a pas que la carotte dans la vie, pourrait dire Fifi Brindacier.

    D'autant plus que la patate douce est riche en bêta-carotène, un composant

    qui rend votre peau un peu plus hâlée à chaque fois que vous en mangez.

     

    Mémoire dans la peau 

    Certains pigments permettraient de réduire les risques de détérioration

    de la fonction cognitive et renverseraient certains troubles de la mémoire

     

    A bas le cholestérol 

    Grâce à ses composés phénoliques, la patate douce pourrait prévenir l'oxydation

    du mauvais cholestérol (LDL) et donc réduire les risques

    de maladies cardiovasculaires. 

     

    Défense de l'organisme 

    Le polysaccharide que l'on trouve dans la patate douce exercerait des

    effets bénéfiques sur le système immunitaire, en augmentant les lymphocytes,

    facteur nécessaire à la défense de l'organisme.

     

    Contre le diabète 

    A prendre avec des pincettes.

    La patate douce blanche pourrait diminuer la résistance à l'insuline et donc améliorer

    le contrôle de la glycémie chez les personnes atteintes de diabète type 2.

    Toutefois, la patate douce est riche en glucides,

    un nutriment à contrôler pour les diabétiques.  

     

    Contre le cancer 

    Des chercheurs ont mis en évidence la diminution du risque du cancer du sein 

    chez les femmes ménopausées, avec l'augmentation de la consommation

     

     

    VERTUS ET BIENFAITS DE LA PATATE DOUCE

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  •  

     

    PAROLE D'HOMME : la Femme accomplie

     

     

    La femme accomplie donne ce qu’elle est comme une fleur donne son parfum.

     

    Elle est sans peur, sans angoisse, elle ne crée pas une relation dépendante,

    mais une relation fondée sur le partage, le respect, l’amour et la compassion.

     

    Elle donne, non pas pour satisfaire aux désirs de l’homme,

    mais pour permettre à la relation de grandir.

     

    Elle est autonome, mais ne craint pas de se lier pour autant

    et de participer activement à la réalisation de la relation.

     

    Elle est constructive, jamais destructrice.

     

    Elle n’est jamais en compétition avec l’homme parce qu’elle n’a rien à se prouver.

    Elle est capable de le respecter parce qu’elle se respecte elle-même.

     

    Une fleur des champs est toujours plus belle, plus vivante, plus authentique

    qu’une fleur coupée, achetée en boutique, qui a subi des transformations

    pour le plaisir de l’œil.

    La nature est inimitable.

     

    De la femme accomplie exhale un charme naturel, non fabriqué.

    Une femme libre donne toujours plus, parce qu’elle n’est pas sous l’emprise de la peur…

     

    … Aujourd’hui notre société manque cruellement de cette énergie féminine.

    Nous avons besoin de retrouver le chemin du respect, de la douceur et de l’amour.

    Nous avons besoin de profondeur dans ce monde superficiel et égocentré.

    C’est ce que LA femme dans ce qu’elle a de plus authentique peut apporter à

    ce monde, à condition qu’elle accepte de la libérer.

     

    Sans l’énergie féminine, nous sommes comme une plante qui s’élève sans racine.

     

    Nous les hommes, nous devons apprendre à aimer et à respecter la liberté

    de la femme, à accepter sa différence, à accepter qu’elle reste inaccessible

    à notre compréhension masculine, mais qu’elle demeure complémentaire.

     

    Bruno LALLEMENT (Quand la vague réalise qu’elle est l’océan) 

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    A TOUTES LES MAMANS...

     

     

    « À la maman qui se cache dans sa salle de bain,

    qui a besoin d’être tranquille une minute,

    alors que les larmes roulent sur ses joues…

     

    Pour la mère qui est si fatiguée et qui a l’impression qu’elle ne

    peut plus continuer et ferait n’importe quoi pour

    se coucher et obtenir le repos dont elle a besoin…

     

    À la maman assise dans sa voiture, seule, qui se goinfre de nourriture

    parce qu’elle ne veut pas que quelqu’un d’autre voie

    qu’elle mange ce genre de choses …

     

    À la mère qui pleure sur le canapé après qu’elle ait crié

    sur ses enfants pour une chose insignifiante

    et se sent maintenant coupable et indigne…

     

    À la mère qui essaie désespérément de mettre ses vieux jeans

    parce que tout ce qu’elle veut vraiment c’est se regarder dans le miroir

    et se sentir bien avec…

     

    Pour la mère qui ne veut pas quitter la maison parce que la vie

    est trop difficile à gérer en ce moment…

     

    À la mère qui commande une pizza encore une fois

    parce que le dîner ne s’est pas passé comme elle le voulait…

     

    À la mère qui se sent seule, que ce soit dans une pièce seule

    ou debout devant une foule…

     

    Vous êtes géniales.

    Vous êtes importantes.

    Vous êtes dignes.

     

    C’est une phase de vie pour vous.

    C’est une phase de vie très difficile, difficile et folle.

     

    Au final, tout cela en vaudra la peine.

    Mais, pour l’instant, c’est difficile.

    Et c’est difficile pour beaucoup d’entre nous de différentes façons.

    Nous ne parlons pas toujours de ça, mais c’est difficile

    et ça ne l’est pas seulement pour vous.

     

    Vous êtes géniales.

    Vous faites de votre mieux.

     

    Ces petits yeux qui vous regardent, ils pensent que vous êtes parfaite.

    Ils pensent que vous êtes plus que géniale.

     

    Ces petites mains qui se tendent pour êtres tenues, elles pensent

    que vous êtes la plus forte.

    Elles pensent que vous pouvez conquérir le monde.

     

    Ces petites bouches mangeant la nourriture que vous leur avez donnée,

    elles pensent que vous êtes la meilleure parce que leurs ventres sont pleins.

     

    Ces petits cœurs qui veulent toucher le vôtre,

    ils ne veulent rien de plus.

    Ils vous veulent juste vous...

     

    Parce que vous êtes géniales.

    Vous êtes plus que géniales, vous les mamans.

     

    Vous. Êtes. Incroyables. »

     

    (Auteur inconnu)

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  •  

     

     

    Le bicarbonate de soude est un produit d’utilisation courante,

    qui se trouve dans pratiquement toutes les cuisines.

    Voici cinq astuces pratiques qui vont vous rendre le bicarbonate

    de soude absolument indispensable !

     

    5 ASTUCES AVEC LE BICARBONATE DE SOUDE

     

    Désincruster les poêles

     

    Vous en avez marre de peiner à désincruster vos poêles ?

    Voici une méthode facile à employer avec du bicarbonate de soude !

    Déposez donc un peu de bicarbonate de soude sur les taches les plus coriaces.

    Versez ensuite de l’eau chaude dans la poêle.

    Laissez la solution agir pendant un quart d’heure, avant de la verser dans un évier,

    et de nettoyer votre poêle pour enlever toutes les taches sans effort !

     

    Raviver les vêtements blancs

     

    Lorsqu’ils sont lavés régulièrement, les vêtements blancs peuvent se ternir,

    et prendre une teinte grise loin de celle d’origine.

    Mettez-les en machine, et ajoutez 100 g de bicarbonate de soude

    au moment du dernier rinçage. Une fois hors de la machine à laver et séchés,

    vous noterez que vos vêtements auront retrouvé tout leur éclat !

     

    Lutter contre le stress

     

    Cette astuce vous paraitra particulièrement surprenante,

    mais le bicarbonate de soude peut vous permettre de lutter contre le stress.

    Il vous suffit de mesurer l’équivalent de deux tasses de bicarbonate de soude

    alimentaire, et de verser cette quantité dans votre bain.

    Mélangez activement pour que le bicarbonate de soude se dilue bien

    dans toute l’eau du bain.

    Vous allez vous sentir nettement mieux ensuite grâce à ce bain relaxant !

     

    Se démaquiller naturellement

     

    Le bicarbonate de soude peut aussi vous aider à vous démaquiller

    sans abîmer votre peau. Pour cela, vous avez besoin de réaliser le mélange

    de plusieurs produits qu’il est très facile de se procurer :

    deux cuillères à soupe de bicarbonate alimentaire,

    une cuillère à soupe de miel,

    une cuillère à soupe d’huile d’amande douce

    et un demi-verre d’eau.

    Vous n’avez ensuite plus qu’à utiliser la préparation avec un

    coton pour vous démaquiller !

     

    Soulager les pieds fatigués

     

    Vos pieds sont toujours fatigués en fin de journée ?

    Pour les soulager, vous avez tout simplement besoin de verser un demi-verre

    de bicarbonate de soude alimentaire dans une bassine pleine d’eau,

    et d’y plonger vos petits petons !

    Bien-être garanti !

     

     

    5 ASTUCES AVEC LE BICARBONATE DE SOUDE

     

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  •  

     

    Il y avait une petite fille assise toute seule dans un parc.

    Tout le monde passait près d’elle et ne s’arrêtait pas pour

    voir pourquoi celle-ci avait l’air si triste.

     

    Habillée d’une robe rose un peu défraîchie, pieds nus, cette petite fille

    assise ne cessait de regarder les gens passer près d’elle.

    Elle n’essayait jamais de parler ni même d’attirer leurs attentions.

    Elle ne bougeait pour ainsi dire pas du tout tant sa tristesse semblait lourde à porter.

     

    Plusieurs personnes passaient près d’elle, mais pourtant aucune n’arrêtait.

    Chacun semblait bien trop préoccupé par eux-mêmes ou encore

    ne dégageait qu’indifférence à son égard.

     

    Le jour suivant, toujours intrigué, j’ai décidé, par curiosité, de retourner

    au parc afin de découvrir si elle était toujours là. Hé ! Oui… elle se trouvait

    bien au même endroit que la veille, toujours habitée par cette même tristesse

    qui inondait son beau regard d’enfant.

     

    Aujourd’hui c’est décidé, je vais aller vers elle et lui parler.

    À mon avis, j’ai bien conscience qu’un parc plein de gens inconnus n’est pas

    nécessairement un endroit idéal permettant à un jeune enfant,

    étant seul de surcroît, de pouvoir y jouer et s’y épanouir.

     

    Plus je m’approchais, plus je pouvais percevoir que le dos de la robe de

    cet enfant cachait une sorte de forme étrange.

    J’ai songé qu’il s’agissait peut-être de la raison pour laquelle les gens

    passaient tout droit et ne s’arrêtaient jamais pour lui parler.

     

    Souvent, les défauts physiques sont mal perçus dans notre société et

    celle-ci va même jusqu’à vous isoler lorsque vous trouvez naturel de

    vous préoccuper d’une personne qui soit différente des autres.

     

    Comme je me rapprochais, la petite fille triste baissa les yeux pour

    éviter mon regard. Cela ne me découragea pas, mais plus je m’approchais et plus

    je pouvais voir nettement cette sorte de difformité dans son dos.

     

    Sa robe masquait grossièrement son infirmité assez marquante.

    Je lui ai souri afin de lui signifier que j’avais vu mais que c’était bien

    correct et que je désirais l’aider et lui parler.

     

    Je me suis assise à côté d’elle et j’ai débuté la conversation par

    un simple bonjour. La petite fille avait l’air surprise, et me répondit à son tour

    timidement après m’avoir observé longuement dans les yeux.

     

    Je me suis fait chaleureux avec les yeux pleins de tendresse,

    elle m’a souri à son tour. Nous avons parlé là, simplement, comme ça,

    jusqu’à ce que la noirceur s’installe et que le parc soit complètement désert.

     

    Je lui ai demandé pourquoi elle avait l’air si triste.

    La petite fille m’a regardé d’un air triste et m’a dit : « Parce que je suis différente ».

    Immédiatement je lui ai répondu : « Certainement que tu l’es »

    Puis, je lui ai souri tendrement.

    La petite fille a semblé plus triste encore et m’a répondu : « Je le sais».

     

    Hé! « Petite fille, lui dis-je, tu me fais penser à un ange, gentil et innocent ».

    Elle m’a regardé, m’a souri, et doucement elle s’est levée : « Vraiment ?… » Dit-elle.

    « Oui! ! Tu es comme un ange gardien descendu sur terre pour

    prendre soin de tous ces gens qui marchent autour de toi ».

     

    Elle acquiesça d’un signe de la tête et sourit les yeux brillants d’une

    nouvelle lumière, puis sans que je puisse m’y attendre, elle ouvrit le dos

    de sa robe rose pour permettre à ses ailes de se déployer librement.

     

    Face à mon regard stupéfait, elle dit : « Je suis effectivement TON ange gardien »

    en me clignant un superbe clin d’œil.

     

    Je ne savais plus quoi dire, je pensais que je rêvais.

     

    Elle me dit : « Pour une fois tu as pensé à quelqu’un d’autre et non qu’à toi-même.

    Ainsi, mon travail ici-bas est terminé, tu peux donc désormais continuer

    ton évolution avec mon patron qui est ton archange »

     

    Je me suis levé et je lui ai dit : « Attends, explique-moi pourquoi personne n’a pris

    la peine de s’arrêter pour aider un ange ? (semblant si tristement en détresse).

     

    Elle m’a regardé et dit : « Tu étais le seul qui pouvait me voir » puis elle disparut.

     

    Après cela, ma vie a changé drastiquement.

    C’est la raison pour laquelle je me sens poussé à vous dire,

    à vous qui me lisez, la phrase suivante :

     

     " Quand vous penserez que vous êtes seul au monde, que vous n’avez rien,

    et que vous allez jusqu’à croire que tous vos efforts sont vains et bien

    souvenez-vous que nous possédons tous un ange

    et le vôtre est toujours là, à vous protéger. "

     

    Offrez la référence de cette page à tous ceux que vous aimez

    ou que vous croyez pouvoir aider par cette pensée.

     

    Au fond vous savez bien que chacun de vos amis est un ange à sa façon.

     

     

    Auteur inconnu

     

     

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  •  

     

    LE MENAGE MENTAL

     

     

    Un jour, j’ai fait passer une annonce pour trouver une aide ménagère.

     

    Je n’avais pas toujours le temps nécessaire pour m’occuper de la

     

    maintenance de mon appartement.

     

    Madame Chantal s’est présentée à ma porte : sa jovialité et son entrain

    naturel m’ont convaincu.

    En une matinée, elle a abattu un travail incroyable, les étagères n’avaient

    jamais été aussi propres et le sol reluisait.

    Elle venait 3 fois par semaine et, tout en sifflant, mettait

    de l’ordre dans mon petit monde désordonné.

     

    A un moment, j’ai eu un passage à vide.

    Je me remettais en question chaque jour, je me morfondais sur mon passé,

    je dormais beaucoup et je sombrais sans m’en rendre compte.

     

    Un jour que je remuais de mauvais souvenirs, seul dans mon bureau,

    Mme Chantal a frappé doucement à ma porte et a demandé la permission de

    passer l’aspirateur.

     

    Une fois rentrée, elle a déposé l’appareil à mes pieds et m’a dit:

    « Aujourd’hui, c’est vous qui allez nettoyer ! »

     

    Je n’ai pas saisi tout de suite, mais, docile, je me suis exécuté.

    Au bout d’une demi-heure, mon bureau respirait la propreté.

    Et, sans comprendre pourquoi, je me sentais mieux.

     

    Mme Chantal est venue constater le résultat et m’a livré son secret :

    «Prendre soin de son intérieur, ce n’est pas seulement valable

    pour votre appartement.

    Il y a des endroits dans votre cœur et votre tête que vous ne

    pouvez pas faire nettoyer par les autres. »

     

    Depuis ce jour, je consacre au moins une heure quotidienne à

    «faire mon ménage intérieur» et à me débarrasser des peurs ou

    des souvenirs indésirables qui m’encombrent.

     

    Avez-vous déjà songé à faire votre ménage ?

    A descendre vos poubelles ?

    A régler vos comptes ?

    A payer ce que vous devez à autrui ?

     

    Commencez dès maintenant, il n’est jamais trop

    tard pour se sentir mieux.

     

    (Auteur inconnu) 

     

    LE MENAGE MENTAL

     

     

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  •  

     

    Définition

     

    Les super-aliments santé sont des aliments dotés de capacités nutritionnelles

    supérieures aux autres : ils possèdent des teneurs élevées en vitamines,

    minéraux, antioxydants, acides gras essentiels, fibres, etc.

    Il peut s'agir de fruits, de légumes, de graines ou d'herbes.

    Sont notamment considérés comme des super-aliments :

    le kale (chou frisé), les baies de goji, la myrtille, la grenade...

     

     

    La revue des "super aliments" les plus utiles

     

    On les appelle ‘super aliments’ par commodité, bien que le terme ne soit ni

    normalisé, ni officiel. Mais ‘super’ ils sont :

    leur richesse nutritionnelle est si exceptionnelle que certains spécialistes

    voient en eux une aide face à la dénutrition ou aux déséquilibres alimentaires

     

    LES "SUPER ALIMENTS", QUE SONT-ILS, A QUOI SERVENT-T-ILS ?

     

     

    Teneurs élevées en nutriments essentiels, vitamines, minéraux, oligo-éléments,

    enzymes, acides gras essentiels, acides aminés essentiels ou antioxydants,

    taux de protéine records… 

    Ce n’est pas pour rien que les « super aliments » et les « super fruits »

    sont réputés depuis des milliers d’années pour leurs vertus alimentaires

    et médicinales. En plus, ils sont 100 % naturels.

     

    « Super fruits » et micro-algues : les deux familles stars des « super aliments »

     

    Les « super aliments » ne sont bien sûr pas des aliments « magiques ».

    Cependant, du fait de leur composition riche en vitamines et minéraux,

    ils sont vraiment remarquables.

    Ils contiennent souvent des composés végétaux (phytonutriments) aux

    propriétés protectrices qui contribuent à améliorer la santé.

    La recherche a démontré la valeur nutritionnelle des « super aliments » ainsi que

    leur capacité à combattre certaines maladies et à ralentir le vieillissement.

    Et ceci grâce aux antioxydants dont ils regorgent :

    consommés régulièrement, leurs effets positifs sur la peau et le cerveau

    nous aident à rester jeunes.

     

     

    LES "SUPER ALIMENTS", QUE SONT-ILS, A QUOI SERVENT-T-ILS ?

     

    Je vous en reparlerai ....

     

    LES "SUPER ALIMENTS", QUE SONT-ILS, A QUOI SERVENT-T-ILS ?

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique